LES ACTUALITÉS
 

Une action du PRSE3 récompensée lors de la cérémonie des Décibels d’Or 2019 organisé le 2 décembre 2019 par le Conseil National du Bruit.

publié le 9 décembre 2019

Présidée par Mme Laurianne ROSSI, députée des Hauts-de-Seine et présidente du CNB, et par Cédric BOURILLET, Directeur général de la Prévention des Risques au ministère de la Transition écologique et Solidaire, la 18ème édition des Décibels d’Or s’est tenue lundi 2 décembre à la Bibliothèque Nationale de France – François Miterrand, récompensant les initiatives de lutte contre le bruit dans 5 catégories : « villes et territoires », « matériaux acoustiques et systèmes constructifs », « produits, outils et méthodes », « recherche » et « santé environnement ».

C’est dans cette dernière catégorie que l’action sur l’amélioration de l’environnement sonore des enfants prématurés en services de réanimation néonatale et néonatalogie a remporté le décibel d’Or.

Lancé par l’ARS Ile-de-France en 2015, avant le PRSE3, ce projet a consisté dans un premier temps en la réalisation de mesures des expositions au bruit dans les services de néonatalogie de 5 maternités de niveau III d’Ile-de-France. Le constat est préoccupant : les niveaux sonores enregistrés dans les chambres des nouveaux-nés ou directement dans leurs couveuses (incubateurs) excèdent régulièrement les recommandations de l’OMS.

Suite à cette campagne de mesures, l’ARS a publié un rapport qui, outre la mise en évidence des niveaux sonores élevés auxquels sont exposés les enfants prématurés, source de stress pouvant conduire à allonger leur durée d’hospitalisation, propose des pistes d’amélioration de l’environnement sonore sur différents points : le matériel médical source de bruit, l’isolation phonique des locaux, certaines pratiques de soins bruyantes, le comportement des professionnels de santé et des visiteurs des services à proximité des enfants.

Ces recommandations ont été rappelées dans une plaquette à destination des établissements de santé, en présentant les différentes pistes d’amélioration, le coût qu’elles peuvent induire et les bénéfices à en attendre.
Cette plaquette est complétée par une affiche destinée aux services de maternité invitant les usagers et professionnels de santé à respecter le silence dans ces unités.

S’inscrivant dans la continuité de cette action portée par l’ARS Ile-de-France, l’action 4.1 du PRSE3 « réduire les risques environnementaux chez la femme enceinte et le jeune enfant » comprend une sous-action « Agir dans les services de réanimation néonatale et néonatalogie pour améliorer la qualité de l’environnement sonore des nouveau-nés prématurés en milieu hospitaliers ».

Cette action se poursuit actuellement sous deux modalités d’intervention, toutes deux financées par l’ARS Ile-de-France :

  • La première est l’accompagnement méthodologique et technique du centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain-en-Laye pour mettre en œuvre les recommandations d’amélioration de l’environnement sonore dans son nouveau service de réanimation néonatale, afin d’en faire un établissement pilote à l’échelle francilienne dont le retour d’expérience profitera aux futurs projets de création ou de réaménagement des maternités ;
  • La mise en place d’un programme de formation, destiné aux établissements de santé disposant d’une maternité de type II ou III. Chaque session, animée par le CidB, est organisée à l’intérieur de l’établissement de santé et vise à faire connaître aux professionnels de l’hôpital, les effets du bruit sur la santé des enfants prématurés, à identifier les sources de nuisances sonores au sein des services et les moyens de les réduire, et enfin au travers d’un temps d’échange sous forme d’atelier, à repérer les problématiques existantes et à identifier les leviers pour les résoudre.

En 2019, 5 sessions de formation ont été réalisées. De nouvelles sessions sont d’ores-et-déjà programmées en 2020. Parallèlement, une réflexion sera lancée pour développer de nouveaux formats de sensibilisation et de formation sur site ou en ligne.

Félicitations à l’équipe de la Délégation départementale des Yvelines de l’ARS Ile-de-France qui porte ce projet depuis son début.

Vidéo de présentation du projet.

A noter : les décibels d’Or ont également récompensé Bruitparif, partenaire du PRSE3, dans la catégorie « produits, outils et méthodes » pour le développement et le déploiement de son instrument de mesure du niveau sonore dénommé « Méduse » permettant une identification dans l’espace 3D de l’origine et de l’intensité d’un bruit.